Frein PRE-SAFE®

/media/technologies/pre_safe_brake/intro_module/de/image_2.jpg
/media/technologies/pre_safe_brake/intro_module/cn_ZH/image_1.jpg
Le frein PRE-SAFE® émet des signaux visuels et sonores pour alerter et faire réagir le conducteur en présence d’un risque de télescopage.

Le frein doué d’anticipation.

Média

Fermer

Informations détaillées

/media/technologies/pre_safe_system/additional_information_module/de/image_1.jpg

Des modifications ont pu intervenir depuis la production des photos et des vidéos.

En cas de détection d’un risque de télescopage, le frein PRE-SAFE® novateur invite le conducteur à agir en émettant des signaux visuels et sonores.

Si le conducteur ne réagit pas, le frein PRE-SAFE® peut le prévenir par un signal tactile et réduire la vitesse en procédant à un freinage partiel autonome. Si le conducteur ne réagit toujours pas, le frein PRE-SAFE® peut, juste avant la collision désormais inévitable, activer un freinage à fond afin de réduire nettement la gravité du choc. Le frein PRE-SAFE® fonctionne conjointement avec le freinage d’urgence assisté BAS PLUS. Ces deux systèmes d’aide à la conduite sont proposés au sein d’un pack avec le régulateur de vitesse et de distance DISTRONIC PLUS. Ces équipements novateurs s’activent durant les quelques fractions de seconde précédant le moment détecté et calculé d’un éventuel télescopage : 2,6 secondes environ avant le choc escompté, une alerte sonore et visuelle est déclenchée, et BAS PLUS délivre une assistance au freinage adaptée à la situation lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein. Environ 1,6 seconde avant le choc escompté ou lorsque l’alerte sonore retentit pour la 3e fois, si le conducteur actionne la pédale de frein, le freinage d’urgence assisté BAS PLUS l’assiste en fonction de la situation, ce qui permet souvent d’éviter le télescopage. Si le conducteur ne réagit pas, le frein PRE-SAFE® déclenche automatiquement un freinage partiel autonome allant jusqu’à 4 m/s² (décélération de 0,4 g), soit environ 40 % de la puissance maximale de freinage. Par ailleurs, les fonctions PRE-SAFE® existantes sont activées dans l’habitacle (voir Système PRE-SAFE®). Environ 0,6 seconde avant le choc escompté, si le conducteur n’a toujours pas réagi, le frein PRE-SAFE® peut activer un freinage autonome à fond afin de réduire la gravité de l’impact et de limiter les conséquences de l’accident. Ce système fonctionne sur une plage de vitesses comprise entre 30 et 200 km/h.

La technologie radar moderne peut aider à détecter un risque d’accident. Placés derrière l’habillage du pare-chocs avant, deux capteurs radar de proximité avec un angle de balayage de 80° surveillent la zone située devant le véhicule sur une portée de 30 m. Le radar longue portée de dernière génération logé derrière la grille de calandre balaye aussi bien la zone médiane (jusqu’à 60 m avec un angle de balayage de 60°) que la zone longue portée (jusqu’à 200 m avec un angle de balayage de 18°). Tandis que le frein PRE-SAFE® prévient le conducteur du danger détecté par un signal sonore et visuel, BAS PLUS calcule automatiquement la pression de freinage nécessaire et complète le freinage du conducteur si celui-ci réagit au signal donné, au besoin jusqu’au freinage à fond.

Lorsque le conducteur freine fortement ou active le freinage d’urgence assisté BAS par un freinage d’urgence alors que le véhicule roule à plus de 50 km/h, les feux de stop adaptatifs préviennent les véhicules qui suivent en clignotant rapidement. Si, à l’issue du freinage d’urgence, le véhicule s’arrête, les feux de stop s’allument à nouveau sans clignoter. En cas de freinage d’urgence à une vitesse supérieure à 70 km/h, les feux de détresse s’activent automatiquement. Si le véhicule s’arrête ou redémarre, ils se désactivent.

Des tests sur route effectués en 2007 par les ingénieurs de l’ADAC (automobile-club allemand) avec le frein PRE-SAFE® de niveau 1 (freinage partiel autonome) ont montré que la « zone de déformation électronique » du frein PRE-SAFE® de niveau 1 réduit la vitesse d’impact de 12,5 km/h, le télescopage ayant eu lieu par exemple à 37,5 km/h au lieu de 50 km/h lors des tests. Cette action réduit les contraintes sur les occupants du véhicule d’environ 30 % à l’avant et même de 45 % à l’arrière.

Des mesures actuelles effectuées par des ingénieurs Mercedes-Benz ont montré qu’une réduction de la vitesse pouvant atteindre 30 km/h est possible grâce à l’activation successive d’un freinage partiel et d’un freinage à fond (frein PRE-SAFE® de niveau 1 et 2).

1

Disponibilité

Thèmes apparentés