BlueTEC

/media/technologies/bluetec/intro_module/de/image_2.jpg
/media/technologies/bluetec/intro_module/de/image_1.jpg
BlueTEC réduit au minimum les émissions de nos moteurs diesel ultramodernes tout en abaissant leur consommation.
La technologie BlueTEC développée par Mercedes-Benz repose sur des moteurs diesel ultramodernes avec injection directe Common Rail, dont elle exploite tous les avantages. BlueTEC est un concept modulaire destiné à réduire efficacement les valeurs de consommation et d’émissions des véhicules diesel. Il comprend différentes mesures techniques adaptées les unes aux autres, destinées à réduire les émissions brutes dans le moteur tout en assurant un post-traitement efficace des gaz d’échappement. Il permet de réduire au minimum tous les polluants majeurs rejetés dans l’atmosphère. Ce système utilise notamment un catalyseur à oxydation et un filtre à particules. Son objectif principal est de réduire drastiquement les émissions d’oxydes d’azote – les seuls composants des gaz d’échappement dont la valeur est encore supérieure aux modèles essence pour des raisons liées à la conception des moteurs diesel.
1

La technologie diesel propre.

Média

Fermer

Informations détaillées

/media/technologies/bluetec/additional_information_module/de/image_1.jpg

Des modifications ont pu intervenir depuis la production des photos et des vidéos.

Mercedes-Benz a développé deux variantes. Dans le premier cas, le catalyseur à oxydation et le filtre à particules sont associés à un catalyseur-accumulateur de NOx présentant une longue durée de vie et à un catalyseur SCR supplémentaire (SCR = Selective Catalytic Reduction, réduction catalytique sélective). Dans le second cas, l’additif AdBlue, une solution non toxique composée d’urée et d’eau, est injecté dans les gaz d’échappement. Il se forme alors de l’ammoniac dont la réaction dans le catalyseur SCR monté en aval transforme jusqu’à 80 % des oxydes d’azote en azote inoffensif et en eau.

La nouvelle technologie de dépollution dans le détail :

Les moteurs et leurs processus de combustion ont été optimisés en vue de réduire autant que possible les émissions brutes. Ces mesures ont porté notamment sur la gestion électronique des moteurs, la distribution à quatre soupapes par cylindre, l’injection directe Common Rail de troisième génération avec injecteurs piézoélectriques, le turbocompresseur à géométrie variable et le recyclage des gaz d’échappement.

Les catalyseurs à oxydation permettent de réduire les émissions de monoxyde de carbone (CO) et d’hydrocarbures (HC) imbrûlés.

Le filtre à particules, monté de série sur toutes les voitures particulières Mercedes-Benz diesel dans de nombreux pays depuis l’été 2005, réduit les émissions de particules à l’état de traces.

Les oxydes d’azote sont éliminés par l’action combinée d’un catalyseur-accumulateur de NOx et d’un catalyseur SCR ou par l’injection d’AdBlue associée à un catalyseur SCR. Ces méthodes très efficaces de post-traitement des gaz d’échappement permettent d’éliminer jusqu’à 80 % des oxydes d’azote sur les véhicules BlueTEC.

Le choix du catalyseur-accumulateur de NOx ou de l’injection d’AdBlue dépend principalement du concept du véhicule. AdBlue présente des avantages pour les grandes berlines, les pick-up et les SUV, car le moteur n’a plus besoin de recourir ponctuellement à un mélange enrichi pour nettoyer le catalyseur-accumulateur de NOx qui élimine les oxydes d’azote toxiques contenus dans les gaz d’échappement. Sur les véhicules lourds affichant une consommation élevée, ce processus serait très fréquent et entraînerait une surconsommation importante.
Pour garantir une efficacité optimale de la technologie BlueTEC, il est essentiel que le gazole soit dépourvu de soufre (teneur en soufre inférieure à 15 ppm). Ce carburant améliore également les émissions des moteurs diesel plus anciens.

Depuis l’automne 2009, il existe plusieurs modèles BlueTEC qui respectent presque tous la norme Euro 6 applicables aux véhicules neufs à partir de 2015. Sur ces modèles, la réduction des émissions d’oxydes d’azote est réalisée par l’injection d’AdBlue en liaison avec un catalyseur SCR. La solution AdBlue est stockée dans un réservoir spécifique. Elle est amenée jusqu’au module de dosage par une pompe d’alimentation. La consommation d’AdBlue étant très faible, il suffit de faire le plein du petit réservoir lors des révisions régulières.

1

Disponibilité

Thèmes apparentés